fbpx
Contact rapide Télécharger le catalogue Demande de tarifs

N° : 05 61 90 87 77

18 octobre 2019

Synthèse du rapport « noyades 2018 »

Retour
prêt à plonger dans une piscine

En collaboration avec le ministère des Solidarités et de la Santé, le ministère de l’Intérieur, le ministère des Sports et le ministère de la Transition écologique et solidaire, Santé Publique France a réalisé l’enquête « NOYADES 2018 ». Cette enquête a pour but de comptabiliser les noyades ayant eu lieu en France suivant leur cause, pour en finalité lancer des actions de prévention et de réglementation adaptées. Pour réaliser l’enquête, Santé Publique France a fait appel aux témoignages de l’ensemble des services de secours, de sauvetage et hospitaliers du territoire.

 

LES BASES : L’ENQUÊTE « NOYADE 2018 »

La noyade se définit par une insuffisance respiratoire résultant de la submersion ou de l’immersion en milieu liquide. On comptabilise les noyades en France, s’il y a intervention d’un secours organisé suivi soit d’une prise en charge hospitalière (passage aux urgences, hospitalisation) soit d’un décès. En France, les noyades accidentelles sont responsables d’environ 1000 décès chaque année et reste l’une des causes de mortalité par accident de la vie courante.

L’enquête « NOYADES 2018 » s’étend sur la période du 1er juin au 30 septembre 2018. Elle recense 1649 noyades accidentelles, représentant 84 % de l’ensemble des noyades. 25 % de ces noyades accidentelles ont malheureusement une issue fatale. Toutes les catégories d’âges et touts les lieux sont touchés. 44% des noyades accidentelles sont en mer, 31 % dans les piscines, 22% sur des cours d’eau ou plan d’eau avec respectivement un décès dans 40%, 17% et 10% des cas.

 

ÉVOLUTION 2015 – 2018

La dernière enquête de Santé Publique France sur les noyades remonte à 2015. Depuis, le nombre de noyades accidentelles a fortement augmenté dans une proportion de 30%, passant de 1266 à 1649. Par contre, le nombre de décès suite à une noyade accidentelle reste stable (436 en 2015 pour 406 en 2018). L’augmentation du nombre de noyades accidentelles se fait principalement chez les moins de 13 ans (338 en 2015 et 600 en 2018).

Pour les enfants de moins de 6 ans, une hausse de 96% est enregistrée avec un pic de 132% pour les piscines privées. L’explication se trouve dans le contexte de fortes chaleurs connu lors de l’été 2018, mais aussi dans un effet de saisonnalité. Davantage de noyades ont lieu pendant les week-ends et surtout en période de vacances.

NOYADE EN PISCINE PRIVÉE FAMILIALE

abri de piscine adossé accoléL’étude « NOYADES 2018 » révèle que 28% des enfants de moins de 6 ans subissent une noyade accidentelle et entraînent un décès pour 9% d’entre eux. Dans les piscines privées, la proportion des moins de 6 ans représente près de trois quart des noyades, et 45 % des noyades mortelles.

Toujours chez les moins de 6 ans, 73% des noyades accidentelles en piscine privée ont eu lieu pendant un temps de baignade alors même que le dispositif de sécurité était désactivé ou ne remplissait plus sa fonction. Les dispositifs de sécurité en place pour les piscines privées familiales visent à prévenir des noyades accidentelles en dehors du temps de baignade. Lors de la baignade, la noyade est imputable à un défaut ou un manque de surveillance de l’adulte en charge de la supervision.

Au vu des résultats de l’étude « NOYADES 2018 », beaucoup de progrès sont encore à faire et ces noyades sont évitables. L’apprentissage de la natation aux enfants ou l’acclimatation au milieu aquatique sont nécessaires dès le plus jeune âge.

Notez que ce n’est pas suffisant pour régler le problème définitivement. Veillez à bien surveiller vos enfants de manière permanente ou baignez vous directement avec eux pour une meilleure surveillance.

Demandez un devis dès aujourd’hui pour couvrir votre piscine et la sécuriser selon les normes françaises : volet roulant de piscine, abri bas, semi-haut, haut.

Découvrez notre catalogue