fbpx
Contact rapide Télécharger le catalogue Demande de tarifs

N° : 05 61 90 87 77

14 novembre 2018

Quels sont les matériaux dans l’architecture bioclimatique ?

Retour

Vous avez un projet bioclimatique pour votre maison ? Nous avons préparé pour vous les points forts des matériaux les plus courants sur ce marché.

AZENCO fabrique des pergolas bioclimatiques de haute qualité. Vous profitez de votre terrasse ou de votre jardin dans le cas d’une pergola autoportante, et ce en participant à la préservation de l’environnement puisque nos matériaux sont recyclables.

Dans le cadre de notre activité de fabrication éco-responsable, notre mission consiste à vous procurer une habitation confortable, respectueuse de l’environnement, tout en tenant compte des spécificités météorologiques du secteur. Soucieux de guider au mieux votre décision, les professionnels d’Azenco vous présentent ces éléments si particuliers.

1. Aluminium, le troisième matière la plus abondante après l’oxygène

Résistant à des vents soufflant jusqu’à 160 km/h malgré sa légèreté, coût abordable, design… l’aluminium est devenu incontournable. Vecteur de chaleur, ce métal allié constitue un très bon isolant thermique. Disponible dans tous les coloris RAL standards existants, les clients apprécient la simplicité de son entretien. Il suffit en effet d’appliquer une couche de savon gras, rincer et essuyer avec un chiffon doux pour obtenir un résultat impeccable. Peu enclin à la corrosion, ce métal s’altère peu au contact de la pluie, ce qui accroît encore sa longévité. S’il est effectivement moins solide que l’acier inoxydable, l’aluminium est aussi 1/3 moins lourd, donc moins cher. Son ultime atout ? Sa flexibilité. Il se déforme systématiquement avant de rompre, un laps de temps suffisant pour enlever la charge excédante. Note : Depuis peu, Azenco a développé des abris en aluminium étanches : il s’agit des modèles R-Blade.

 

2. Polycarbonate, du verre composé de plastiques

Bien que banni des biberons pour bébé, le polycarbonate est un matériau extrêmement endurant, reconnu éco-responsable en raison de son inertie biologique et de sa recyclabilité infinie. Vous souhaitez préserver votre intimité, privilégiez alors le polycarbonate plein, qui vous protégera des regards extérieurs. Pour admirer chaque matin votre magnifique jardin, optez plutôt une plaque en polycarbonate alvéolaire. Sa résistance est telle qu’elle est fréquemment usitée dans la construction des toits ou des abris de piscines.

Nuisances sonores atténuées d’environ 20 dB, résistivité certifiée par des tests en laboratoires, le polycarbonate est beaucoup moins dangereux qu’un vitrage classique, encore trop souvent facteur d’accidents dramatiques.

Farniente ou goûters familiaux, cet îlot de bien-être contribuera à préserver la planète : profitez du soleil sans remords ni crainte des rayons UV.

3. Double vitrage : bénéfices fiscaux et environnementaux

Le double-vitrage offre une étanchéité optimale. Il filtre efficacement le son, le bruit et la chaleur. C’est d’ailleurs pour cela que le gouvernement propose diverses subventions (éco-prêt, aides financières, crédit d‘impôts…) lorsqu’un simple vitrage est remplacé sur une maison ancienne.

Abri, terrasse, fenêtres, le double-vitrage est à l’origine des performances thermiques les plus probantes. Sous réserve d’étudier les facteurs extérieurs (orientation, implantation de végétation ou d’immeubles…), il peut constituer un formidable régulateur naturel de température. Adossée à un épais mur de béton, une véranda double-vitrée emmagasinera l’énergie solaire puis la redistribuera dans l’habitation au fil de la journée.

 

4. Verre feuilleté

Il est élaboré pour ralentir les effractions ou céder plus difficilement à un bris involontaire. Sa résistance exceptionnelle s’explique par les feuilles de plastiques intercalées entre chaque couche de verre. En cas de choc, ce procédé préventif craquelle le verre en minuscules morceaux.

En quête d’esthétique? Conjuguez modernité et sécurité en associant verre feuilleté et double-vitrage. Selon son emplacement (présence ou non d’un barbecue), demandez à ce que votre produit soit traité au gel intumescent, plus vulgairement nommé « traitement anti-feu ». En toute logique, l’excellence du verre feuilleté influence son prix. Un détail qui n’altère aucunement son expansion puisque le confort auditif, thermique et économique qu’il procure apportent toute satisfaction à ses clients. Bon à savoir : les couleurs foncées, contrairement aux tons clairs, ne transforment pas la lumière en chaleur.

Procédés aussi efficaces en été qu’en hiver, constructions qui émettent un niveau de carbone et de GES historiquement bas : une franche réussite qui vise à s’étendre à échelle européenne.

Découvrez notre catalogue 2018