fbpx
Contact rapide Télécharger le catalogue Demande de tarifs

N° : 05 61 90 87 77

24 août 2018

Piscine, quels sont les coûts réels ?

Retour

 

Lorsque l’on parle de piscine, on imagine que les coûts d’entretien sont exorbitants. C’est souvent la raison qui nous fait reporter (ou parfois simplement annuler) le projet de créer ce coin de baignade dans notre jardin. Nous allons voir que finalement les tarifs d’entretien d’une piscine ne sont pas si importants que cela, en nous concentrons sur les quatre pôles de dépenses nécessaires au bon déroulement de vos activités aquatiques.

1. La consommation d’eau

En règle générale, le remplissage d’une piscine ne se fait qu’une seule fois, lors de sa mise en eau, juste après sa construction. Après on y laisse l’eau stagner pendant la saison hivernale. Au printemps, on ne renouvelle qu’une partie de l’eau, à savoir environ 12m3 chaque année. Un coût de revient d’environ 36 euros puisque le prix moyen d’un m3 d’eau en France avoisine les 3€.

2. L’entretien

Il existe trois types d’entretien selon que vous choisissiez une piscine d’eau douce ou d’eau salée. Voici le budget annuel à prévoir en fonction de chaque cas. L’exemple est pris pour l’entretien d’une piscine de dimension standard : 8m x 4m.

Entretien au chlore : l’entretien le plus classique.

Il vous faut prévoir un budget annuel d’environ 230 euros.

Répartition :

  • 150 € de chlore (environ 4 seaux) et traitement-choc
  • 20 € de produit floculant
  • 30 € de produit anticalcaire
  • 30 € de produits qui permettent de rééquilibrer le PH (correcteurs liquides + kit de test)

Entretien au brome : l’entretien le plus naturel mais aussi le plus onéreux.

Il vous faut prévoir un budget annuel d’environ 260 euros.

Répartition :

  • 200 € de brome (environ 4 sceaux) et traitement-choc
  • 30 € de produit anticalcaire
  • 30 € de produit pour rééquilibrer le PH (correcteurs liquides + kit de test)

Entretien au sel : l’entretien le moins couteux, pour une piscine d’eau salée.

Il vous faut prévoir un budget annuel d’environ 150 euros.

Répartition :

  • 30 € de sel (environ 2 sacs)
  • 20 € de produit floculant
  • 30 € de produit anticalcaire
  • 70 € de produits pour rééquilibrer le PH (correcteurs liquides + kit de test)

3. L’électricité

On n’y pense pas forcément mais il est important d’ajouter le coût de fonctionnement du système de filtrage de votre piscine à votre budget.

Sachant qu’une piscine fonctionne six mois dans l’année, généralement depuis mai jusqu’à octobre, et une douzaine d’heures par jour, ce sont 1980 heures par an de dépenses énergétiques. Chaque année, il vous faudra donc ajouter entre 200 et 300 euros de facture électricité dédiée à la piscine.

4. L’assurance

Lorsque l’on possède une piscine, il est important, comme pour tout le reste d’être couvert et assuré en cas de dommages. Renseignez-vous auprès de votre assureur habitation : nombre d’entre eux proposent une extension de garantie pour l’assurance de votre piscine. Deux garanties sont indispensables : la garantie « dommages » et la garantie « responsabilité civile ». Vérifiez-bien qu’elles soient présentes dans les clauses de votre contrat d’assurance.

Cette extension ne vous coûtera pas plus de 80€ par an.

En résumé, le coût d’entretien total de votre piscine variera de 430 euros à 640 euros selon le type de traitement choisi. Ce qui n’est pas grand-chose comparé au plaisir que vous allez en retirer. D’abord, celui de se baigner librement du printemps à l’automne sans restriction d’horaires, ce qui n’est le cas ni à la piscine municipale ni à la plage. Ensuite, de se réunir autour de ce point d’eau en famille ou entre amis, d’y jouer, de vous rafraîchir … en somme d’en profiter en toute simplicité !

 

 

Découvrez notre catalogue 2018