Bien choisir son spa : nos conseils pour ne pas se tromper - Azenco
91
post-template-default,single,single-post,postid-91,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-9.2

Bien choisir son spa : nos conseils pour ne pas se tromper

De retour d’un week-end thalasso en hôtel spa, vous vous dîtes qu’il serait bien agréable d’en profiter à la maison. S’offrir une séance d’hydromassage après le sport ou une journée de travail, été comme hiver, il n’y a en effet rien de tel pour se détendre. Mais quel spa choisir ? Voici nos conseils pour vous aider à trouver le produit adapté à vos besoins.

 

Définissez l’usage de votre spa

Vous devez en premier lieu définir l’usage que vous comptez faire de votre spa. Afin de le déterminer, étudiez les points suivants qui vont guider votre choix avant l’achat :

  • La taille : un spa 2 places pour vous détendre après le travail ? Un spa pour 6 ou 8 personnes pour des moments de convivialité le week-end ?
  • Le lieu d’installation : à l’intérieur bien au chaud dans votre véranda ou votre abri de piscine, à l’extérieur sur votre terrasse, voire encastré ?
  • Les fonctionnalités : combien de buses et jets de massage ? Comment sont-ils pilotés ?
  • Les options de personnalisation : vous pouvez quasiment concevoir un spa sur-mesure, couleur, revêtement, accessoires multimédias (contrôle électronique, connexion Bluetooth, usb, wifi, systèmes stéréo, systèmes thérapeutiques ou de confort, éclairage à LED…).

Lire aussi : règles de voisinage 

Pensez bien-être et relaxation personnalisée

La fonction essentielle du spa est de procurer bien-être et détente à la manière d’une thalassothérapie ou d’une balnéothérapie… mais à la maison ou dans votre jardin. Pour ce faire, un spa est équipé de jets hydromassants dont le nombre, la fonction et l’emplacement peuvent varier.

  • Vérifiez tout d’abord que les injecteurs sont encastrés dans la paroi du spa et n’affleurent pas : vous n’aurez ainsi aucune sensation de gêne dans le dos ou la nuque.
  • Choisissez des systèmes de jets de massage dont vous pouvez moduler la puissance : en fonction de vos besoins, ou lorsque vous êtes plusieurs à profiter du spa, chacun peut ainsi opter pour la puissance de massage qui lui convient.
  • Préférez les spas offrant la possibilité de varier les programmes de massage et de cibler des zones corporelles précises. Par exemple, vous pouvez choisir un massage doux et décontractant du dos façon « rain shower » ; au contraire, un massage en profondeur de la région lombaire sollicitée lors d’une séance de musculation ou course à pied vous aidera à mieux récupérer. Sans oublier l’effet sauna permettant d’alterner le chaud et le froid.

 

Préférez des solutions fiables et un entretien facilité

Ne gâchez pas votre plaisir avec une paroi de spa qui s’écaille, une tuyauterie qui fuit, de vilaines moisissures ou des points de rouille dans les coins !

  • La coque : préférez une cuve en acrylique de bonne qualité et ergonomique pour trouver la position la plus confortable possible.
  • Le châssis extérieur : sans éléments en bois, le châssis du spa doit résister aux intempéries, être antibactérien, ne pas demander d’entretien et posséder une bonne isolation thermique pour limiter les pertes de chaleur (donc économiser de l’énergie).
  • Le nettoyage et la filtration : des filtres à eau de bonne qualité et les générateurs d’ozone lutteront efficacement contre la prolifération des bactéries.
  • La tuyauterie : l’idéal est d’avoir peu de tuyaux et les plus courts possibles, intégrés à la structure même du spa : vous limitez ainsi les déperditions de chaleur et les risques de dégâts des eaux. Le fin du fin est de se passer de tuyaux comme le propose la technologie JetPak II des spas Villeroy & Boch.
  • La consommation énergétique : des tubulures intégrées à l’eau du bassin comme les JetPaK II permettent de limiter les déperditions thermiques : les tuyaux d’eau chaude ne sont pas l’air libre, mais directement dans l’eau. L’eau chaude ne se refroidit donc pas. Un châssis doté d’une bonne isolation thermique permet aussi de limiter drastiquement le coût d’usage.
  • La couverture ou l’abri de spa : couvrir son spa offre deux avantages : en profiter toute l’année quel que soit le temps et empêcher les impuretés et les feuilles de vicier votre eau. La solution la plus efficace est l’abri de spa à la façon d’une véranda que vous pouvez ouvrir et fermer à volonté. Si votre spa est encastré dans le sol de votre terrasse, une alternative élégante peut être de choisir une terrasse de spa mobile : vous protégez votre spa tout en conservant votre espace à vivre une fois la couverture refermée.

 

Vous projetez d’installer un spa ou vous avez déjà sauté le pas ? Partagez avec les lecteurs l’usage que vous en faites, vos trucs et astuces et les bénéfices que vous en retirez.

Commentez